Un atelier de construction à la rue Ronde

Le 4 août 2017

Entre poésie et mécanique, le collectif d’artistes du Chat Noir ouvre ses portes aux jeunes visiteurs de la Plage afin qu’ils puissent venir bricoler, expérimenter, rêver. Mêlant connaissances en physique et projets artistique, l’espace a déjà permis de créer, l’année passée, un vélo blender permettant de presser des jus de fruit à la sueur de son front ainsi qu’un circuit blending (même système permettant d’écouter des 33 et des 45 tours). Fonctionnel toute l’année, cet atelier a été fondé entre autres par Lucas Schleapfer pour abriter les créations de la compagnie de théâtre de rue Balor, ainsi qu’un collectif d’artistes. Ainsi, on y fait également de la bijouterie, de la menuiserie, de la sculpture et de la sérigraphie. Petite visite inopinée cet après-midi ; on est en train de fabriquer une marionnette mécanique à partir d’une cafetière italienne. Au plafond, une immense « jupe de Circé » en fer sert de lustre, attendant d’habiller une comédienne sur le pavé. Autour, d’autres vélos extraordinaires s’entassent dans tous les coins ; l’un d’eux permet à son utilisateur de faire fonctionner une tireuse à bière, l’autre une machine à coudre. Ils sont nés de l’esprit inventif de Vincent Bilat, qui s’en sert pour les spectacles de la compagnie Balor.

Curieux, imaginative, tu t’intéresses à la physique, à l’électronique ? Construire des objets atypiques pratiquement auto-suffisants avec de la récup est une activité qui te parle ? Alors peut-être devrais-tu profiter de la Plage pour venir découvrir cet univers un peu steampunk.

Le PériscopeUn atelier de construction à la rue Ronde