Cie du Thé à la RUE (F)

Compagnie

La Compagnie du Thé à la Rue est créée en 1995 par Sophie Mesnager et Amédée Renoux. L’espace public est au cœur de leur démarche artistique, tant dans les possibilités qu’offre la rue en terme de créativité que dans la diversité des relations aux publics. Chaque création est pour eux une expérimentation nouvelle avec l’envie de créer à chaque spectacle une autre forme de discussion avec le public et de se confronter à de nouvelles formes artistiques. Cette dynamique a ainsi permis d’aborder au cours des créations la déambulation théâtrale, le théâtre d’objet, l’improvisation, le théâtre burlesque, les arts forains, la vidéo, l’installation plastique…


http://www.thealarue.com


Spectacle(s)

LA SUCCULENTE HISTOIRE DE THOMAS FARCY
Prenez une marmite, plongez-y une carotte et un saucisson. Puis, épluchez délicatement une banane tout en retenant vos larmes lors de l’éminçage de l’oignon. Mangez des choux en abondance et sacrifiez, pour l’honneur, une courgette. Bienvenue dans l’affaire Thomas Farcy !
Entouré d’ustensiles culinaires et servi par une machinerie inventive et délicieuse, un étonnant duo de cuisiniers raconte comment l’idylle impossible entre une carotte et un saucisson vire à l’incroyable épopée.
Non sans fantaisie, cette succulente histoire joue avec les mots, détourne les objets et aborde aussi adroitement les dérives de notre société comme le rejet de la différence, la guerre ou la censure. Une fable gastronomique acide, drôle et percutante à savourer en famille !

A VENDRE
Et si l’espace public était une marchandise comme les autres ?
Fini le temps où la commune était administrée par une municipalité. Désormais, rien ne vaut une gestion privée. Deux agents immobiliers de l’agence Luximmo sont mandatés pour vendre la commune. Habitats, habitants, entreprises, espaces verts, parc automobile : tout est à vendre. Une visite du bien est l’occasion pour nos experts d’imaginer les stratégies nécessaires pour rentabiliser cet investissement. Ce spectacle d’anticipation interroge avec cynisme la gestion de l’espace public en la mettant en parallèle avec le monde des affaires. La commune est à la fois le décor et la matière première de ce spectacle, réadapté à chaque représentation.