Anim’eaux extraordinaires ! Texte de Myriam W

Le 4 août 2017

Vous avez levé le nez sur le site du festival ? Vous avez remarqué les drôles d’animaux qui peuplent la Plage des Six Pompes ? Comme l’immense baleine qui veille sur la place du Marché, là où, l’an dernier, des lettres en Sagex (polystyrène expansé pour les intimes) vous invitaient à imaginer un cétacé. Comme l’imposante pieuvre qui trône sur la fontaine qui donné son nom au festival.

Il y a aussi ces dauphins qui vous indiquent le chemin du Grand Temple. Ou cette étoile de mer géante installée à côté du petit bar. Oh, et ce majestueux flamand rose le long de la promenade des Six Pompes, vous l’avez vu ? Sans oublier ce splendide hippocampe tout près du grand bar. Si l’an dernier la sobriété était de mise, cette année, la décoration de la Plage mise sur la couleur, le gigantisme et l’extravagance.

Mais d’où sont venues ces créatures étranges ? De quel imaginaire débordant ? Qui a fourni les plans qui ont servi à la décoration de cette animalerie multicolore et, parfois, biscornue ?

Le mystère trouve sa réponse à côté de la Boutique, au pied de la baleine géante, là où repose la queue de l’imposant cétacé. Sur la colonne s’affichent les dessins de nombreux bambins qui ont imaginé les fonds marins et les créatures qui les habitent. Cet univers esquissé aux crayons de couleur s’est transformé en modèles fabriqués en trois dimensions. Un squelette de bois et de vis, recouvert de tissus chatoyants. Reproduction la plus fidèle possible des œuvres des petits artistes.

Maintenant que vous connaissez presque tous les mystères de la déco, il ne vous reste plus qu’à faire le tour de la colonne de la place du Marché, d’admirer les dessins qui s’y trouvent, puis d’arpenter la Plage pour retrouver la version 3D. Belle balade.

Le PériscopeAnim’eaux extraordinaires ! Texte de Myriam W