Accueil

Bilan de la 21e édition de La Plage des Six Pompes, festival international des arts de la rue, à La Chaux-de-Fonds (Suisse)

La 21e édition de La Plage des Six Pompes, festival international des arts de la rue à La Chaux-de-Fonds, s’est achevée samedi soir en apothéose avec Deblozay, la déambulation spectaculaire de la compagnie Rara Woulib. Sous les éclairs et le tonnerre, le collectif d’artistes a investi la ville pour emmener le public dans une procession nocturne et onirique inspirée du vaudou haïtien.

Le cœur de la métropole horlogère a battu au rythme des arts de la rue sept jours durant. Les 260 artistes invités venus de France, du Québec, du Burkina Faso, des Etats-Unis, de Belgique et bien sûr de Suisse ont fait découvrir leur travail à un très nombreux public, toutes générations confondues.

Environ 75’000 spectateurs ont fait fi d’une météo défavorable et ont assisté aux quelque 160 représentations données par les 50 compagnies invitées. Malgré la baisse de fréquentation imputable aux caprices du ciel – 90’000 visiteurs l’année précédente – les organisateurs tirent de cette édition un bilan positif.

Le « prix du public » informel du festival, soit le record des chapeaux, a été remporté par les Five Foot Fingers, avec leur spectacle En éventail. Les heureux recordmen de l’édition sont repartis avec Fr. 3’450.- glanés en une seule représentation, grâce à la générosité des spectateurs. La compagnie des Chemins de terre, passionnés de Blaise Cendrars, avec leur spectacle L’homme content de rien, astucieux mélange marionnettique d’humour et d’émotion, fut également un des coups de cœur des spectateurs. Le Collectif 6.35 a quant à lui séduit le public avec ses Petits contes africains faits avec trois fois rien. On notera aussi les nombreuses représentations supplémentaires pour le spectacle CLAP par la compagnie le Bruit du sfumato, l’avant-première réussie de Place Two Bi(centenaire) de la compagnie L’outil de la ressemblance ou encore la bonne collaboration avec le Musée d’Histoire de La Chaux-de-Fonds dont le parc se mua en scène le temps du festival. Une dizaine des 160 représentations prévues ont malheureusement dû être annulées en fin de semaine en raison de fortes précipitations. Malgré tout, neuf supplémentaires ont pu être ajoutées au programme.

La métamorphose du défunt OFF en Nouvelle Vague a permis lors de 52 représentations à 10 compagnies d’être accompagnées tout au long du festival par quatre metteurs en scène qui ont aidé au développement de projets en création. Depuis le travail chorégraphique du collectif A/R jusqu’à l’humour rabelaisien du Cirque Rouages, cette Nouvelle Vague a été prometteuse. Cette première expérience d’accompagnement de créations et d’artistes émergeant sera reconduite.

Le réaménagement de la place du Bois en nouvel espace dédié aux enfants a répondu à une véritable attente. Les plus jeunes se sont approprié La Plage des Petits Poulpes dès les premières heures d’ouverture du festival. Les cours et ateliers de cirques ont, à eux seuls, accueilli pas loin d’une centaine d’enfants. Enfin, le « partenariat santé » conclu avec la Ligue pulmonaire neuchâteloise a donné pleine satisfaction.

Le festival se félicite également du succès du premier colloque national des arts de la rue, organisé conjointement par la Fédération des arts de la rue suisses (FARS), la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia, l’atp/ktv (Association artistes – théâtre – promotion, Suisse), la Société Suisse des Auteurs (SSA), la Ville de La Chaux-de-Fonds et La Plage des Six Pompes.

Le dévouement de plus de 460 bénévoles a permis la réalisation de cette magnifique édition. Les organisateurs les en remercient chaleureusement tout comme la quarantaine de personnes ayant accepté de venir participer à différents spectacles. Les organisateurs tiennent à remercier les autorités communales et cantonales, la Loterie Romande, l’Office Fédéral de la Culture, les sponsors et les partenaires du festival, et en particulier l’ensemble des services de la Ville de La Chaux-de-Fonds. Sans oublier les riverains et le public pour leur complicité, leur fidélité, leur générosité et leur enthousiasme.

Enfin, concernant les finances, les organisateurs s’attendent à un déficit. Malgré tout, toujours assoiffés d’innovations et jamais rassasiés d’arts de rue, ils donnent d’ores et déjà rendez-vous au public l’été prochain pour la 22e édition de La Plage des Six Pompes.

On en parle dans les médias… (audio/video)

Revoir et écouter les échos du festival dans les médias sur notre page Médias

Le Colloque des Arts de la Rue

La FARS (Fédération des Arts de la Rue Suisses), en partenariat avec La Plage des Six Pompes, la Ville de La Chaux-de-Fonds, Pro Helvetia, la Société Suisse des Auteurs et l’ATP organisent un colloque des arts de la rue à La Chaux-de-Fonds qui se déroulera durant le festival, soit les 4 et 5 août 2014.

colloque

 

Vilain petit poisson, tu es démasqué !

Non, contrairement à l’article-poisson-d’avril paru dans L’Impartial / L’Express du 1er avril, la Plage ne sera pas, et ne sera jamais, payante.

Toujours est-il que nous profitons de cette occasion totalement fortuite pour lancer une campagne de recherche de dons. Pour en savoir plus, il vous suffit de cliquer ici !

Nous saisissons également cette occasion pour rappeler qu’il est toujours possible de sponsoriser la Plage en insérant des annonces dans nos supports promotionnels ou d’acheter en gros des « bons boissons » personnalisés, estampillés du logo de votre entreprise, commerce, groupe préféré, etc. Nos spécialistes en sponsoring de plage se feront une joie de vous renseigner sur les possibilités les plus adaptées à vos envies (contact : / 032 967 89 95).

 

Le concours d’illustration des T-shirts des bénévoles fut à nouveau un succès!

Nous remercions grandement tous les participants, qui une fois encore, ont rivalisé de talent et de créativité afin d’illustrer le thème de l’édition, « Oh, dis-moi huître ». Les projets nous sont parvenus de France, de Belgique, de Suisse et bien sûr de la Tchaux.

Le jury, après avoir longuement délibéré, a porté son choix sur un projet de Federico Diaz, de Toulouse. Bravo à lui !

Il faudra bien sûr attendre le 3 août pour découvrir le chef-d’œuvre, qui sera exposé sur les torses fiers et bombés des bénéplagistes.

 

Les photos de la Plage 2013

Les photos de la Plage 2013 par Brigou, et même l’intégrale des années 2008 à 2012, sont consultables ici!

 

Les commentaires sont fermés.